Le bois, “ami” de l’homme

Le bois, “ami” de l’homme

Histoire
L’homme a toujours su utiliser le bois, avec des techniques plus ou moins avancées, à la fois comme source d’énergie et comme matière première pour la création de biens. Le travail du bois fut l’un des premiers arts humains : des clubs et des lances à l’aube de la civilisation, des canoës creusés dans les troncs d’arbres aux charrues utilisées en agriculture, des tabourets à trois pieds aux structures complexes de l’ère moderne.

L’homme primitif utilisait le bois pour se défendre, pour chasser, pour se chauffer et pour construire des piles. Au fil du temps, la navigation fluviale a commencé à se développer et c’est là que les Égyptiens et, plus tard, les Grecs et les Romains, ont utilisé ce matériau pour construire des bateaux. Puis, c’est l’art médiéval et de la Renaissance qui a fait du bois un moyen indispensable pour construire des meubles et créer de belles sculptures.

Caractéristiques
Les plantes vivaces se caractérisent par la présence de tiges et de branches qui poussent concentriquement vers l’extérieur d’année en année et par des tissus composés essentiellement de cellulose, d’hémicellulose et de lignine. Le bois peut porter différents noms, selon l’usage auquel il est destiné :

le bois s’il fournit du combustible
le bois de construction, s’il est destiné à de telles utilisations.
Le bois est produit par la plante comme élément structurel, avec d’excellentes caractéristiques de solidité et de résistance, et est donc utilement utilisé par l’homme. Comme déjà mentionné, le bois est constitué de fibres de cellulose retenues par une matrice de lignine ; le rôle de l’hémicellulose n’a pas encore été précisé.

Une fois coupé, assaisonné et séché, le bois est destiné à une grande variété d’utilisations :

Décomposée en fibres, elle donne naissance à la pâte de bois utilisée pour la fabrication du papier.
Peut être sculpté et usiné avec des outils spéciaux
C’est un matériau de construction important depuis les origines de l’humanité, lorsque l’homme a commencé à construire ses propres abris et à les utiliser encore aujourd’hui.
Utilisé comme combustible pour le chauffage et la cuisson
Il est utilisé pour la production de papier, par la production de pâte de cellulose, ayant remplacé à l’ère industrielle le coton ou d’autres plantes, plus riches en cellulose mais moins abondantes et donc moins adaptées aux nouveaux régimes de production.

Types de bois
BOIS SOLIDE
Le bois est un matériau vivant et naturel. Dans le tronc, la partie la plus proche du centre est appelée duramen, tandis que la partie extérieure est appelée aubier. Au milieu se trouve également la moelle autour de laquelle sont disposés les anneaux qui indiquent la croissance de l’arbre. Chaque anneau correspond à une année de croissance et à partir de son nombre, on peut facilement calculer l’âge de l’arbre.

Les arbres, coupés avec des machines spéciales, sont transportés dans des scieries où le tronc est tranché selon des schémas bien définis. Le bois est ensuite séché pour réduire sa teneur en humidité à des niveaux acceptables pour la transformation. Normalement le séchage naturel est le plus suivi et consiste à placer les planches de bois, convenablement espacées et protégées par une couverture, à l’extérieur. Après une période prédéterminée, les planches sont prêtes à être traitées, mais souvent le niveau d’humidité atteint est encore un peu ” élevé pour le bois d’intérieur et doit être traité artificiellement “.

BOIS TRAITÉ
Parmi les bois transformés, on trouve principalement des bois multicouches, des panneaux pan-forti, des panneaux d’aggloméré et du bois lamellé-collé.

Les multicouches sont généralement constituées de feuilles de peuplier ou de bouleau disposées orthogonalement les unes par rapport aux autres de façon à annuler les forces dans la direction des grains. Elles sont idéales pour certaines structures et se déclinent en différentes tailles et épaisseurs. Il n’y a pas d’obstacles à la coupe et au perçage, mais les surfaces peuvent être légèrement effilochées après l’opération : il est donc nécessaire de toujours utiliser du papier de verre. L’utilisation de vis ne pose pas de problèmes sur la face plane de la tôle, alors que sur l’épaisseur, c’est-à-dire là où l’on voit les différents placages collés, n’est pas souhaitable car elle n’est pas garantie une bonne étanchéité.