Où et comment entreposer l’équipement de jardin en hiver

Où et comment entreposer l’équipement de jardin en hiver

L’entreposage hivernal, c’est-à-dire l’entreposage de la machinerie et de l’équipement de jardin, est l’une des questions d’actualité de la basse saison. Habituellement, l’instrument est d’abord nettoyé, puis identifié dans la maison, la remise ou le garage. Est-ce que c’est exact ? En effet, un stockage hivernal compétent est un gage de longévité pour les instruments.

Comme mentionné ci-dessus, le processus de préparation et les conditions de stockage dépendent de la complexité de l’instrument. Dans tous les cas, il ne fait aucun doute qu’une pelle (même la plus chère, la plus pratique et la plus préférée) est plus facile à nettoyer et à nettoyer en hiver qu’une scie à essence ou électrique et autres équipements.

Tous les outils doivent être nettoyés du sol, du sol, de l’herbe et autres, lavés et séchés à fond. Le moment clé à ce stade est de “sécher”, car parfois la patience ne suffit pas. Rester dans les fissures et les joints des détails de l’humidité, frapper dans une pièce non chauffée (par exemple, une remise), dans le gel se transformera en glace, ce qui peut sérieusement endommager l’inventaire. Sans parler de la technique. Pour éviter cela, laissez les instruments quelques heures au soleil ou rangez-les dans une pièce chaude jusqu’à ce qu’ils soient complètement secs. C’est important : pour éviter de vous casser la tête et pour laver vos houes, fourchettes, pelles, palettes et râteaux, souvenez-vous de la manière universelle. Les outils sont versés avec de l’eau sur la poignée pendant 30 minutes. Si désiré, laver avec un chiffon ou une éponge. Si la saleté n’abandonne pas, il vaut la peine d’ajouter du savon à lessive, du liquide vaisselle ou d’autres produits chimiques ménagers non agressifs à l’eau.

Tous les outils et équipements doivent être inspectés pour déceler toute usure ou tout dommage aux pièces. Pour vous, il détermine d’abord ce qui doit être remplacé et ce que vous prenez en note. L’hiver est un excellent moment pour réparer votre inventaire !

Les accessoires de lubrification et la graisse sont respectivement nécessaires. Par exemple, des arêtes vives pour qu’il n’y ait pas de rouille.

Les propriétaires de l’outil en plastique doivent étudier attentivement les instructions, en prêtant une attention particulière aux critères de température. Tous les plastiques ne sont pas résistants au gel !

Les outils tranchants (sécateurs, sécateurs, etc.) ou à dents (scies, scies à main, etc.) sont mieux rangés dans des douilles, préalablement emprisonnées. S’il n’y a pas de cas particuliers, vous pouvez adapter ce que c’est. La variante la plus simple est un carton épais ou des boîtes en plastique, un vieux tuyau d’arrosage, coupé long (selon le principe d’une housse pour patins) et mettre les dents pointues. Certains artisans fabriquent même des housses à partir des manches de vieilles vestes. Cette méthode convient aux scies.