Pourquoi aimez-vous le golf ? Pourquoi choisir ce sport ?

Pourquoi aimez-vous le golf ? Pourquoi choisir ce sport ?

1) J’aime le golf parce qu’il me détend
Vous en êtes sûr ? Cela dépend de notre caractère, que vous puissiez ou non épouser avec cette déclaration. C’est vrai, le contexte dans lequel vous jouez au golf est la relaxation pure, mais quand vous êtes en compétition, la compétition prend le dessus, la bonne concentration est nécessaire pour faire un bon coup, si excessif devient tension, cependant, et vous fait tort. Disons-le ainsi : c’est relaxant quand on fait le tour du terrain avec des amis, mais c’est moins relaxant quand on est dans une course stableford.

2) Pourquoi vous jouez dans un environnement en contact avec la nature
Une motivation incontestable. Les terrains de golf sont situés dans un environnement naturel où l’eau, l’herbe, les plantes et les animaux vivent ensemble dans une union parfaite. Qu’il s’agisse de canards (mais aussi de nutriments !) ou de singes (comme ce fut le cas pour le pauvre Luke Donald au Nedbank Golf Challenge en Afrique du Sud en 2014), de cerises, de noix ou de prunes, la présence de la flore et de la faune confirme la pureté du lieu, où allées et rough se trouvent dans un cadre de rêve. De nombreux champs naissent d’une mise en valeur de la région, comme dans le cas du Parc de Florence, cultivé sur les cendres d’un site d’enfouissement. Des parcours légendaires sur les links, comme St Andrews, dominant la mer ou en pleine montagne, mais aussi le vert de notre ville, c’est bien : jouer au golf dans un tel environnement ne peut que plaire.

3) Je choisis le golf pour son environnement exclusif
Nous parlons ici de l’environnement social, pas de l’environnement naturel. L’homme est un animal social par nature, il a besoin de socialisation, d’être ensemble pour rendre la vie agréable. Elle anesthésie ainsi la solitude. Souvent nous ne nous en rendons pas compte, mais nous décidons de commencer à jouer au golf parce que c’est un environnement exclusif : le banal veut que ce soit un sport réservé aux riches, et cela peut nous amener à rechercher la couche sociale dont nous faisons partie ou à laquelle nous aspirons. Le statut social associé au golfeur peut donc influencer notre choix et le plaisir qui en résulte est étroitement lié.

4) Le golf est bon pour la santé
Le sport est un jeu pour les personnes âgées, un autre cliché courant. Parfois, c’est l’option pour ceux qui ne peuvent plus pratiquer de sport et qui ont besoin d’un physique plus performant. Disons que le golf s’adresse à tous, jeunes et moins jeunes, et qu’il est bon pour la santé : de longues promenades à basse fréquence cardiaque permettent d’allonger la vie. Je ne le dis pas, les médecins disent que marcher est bon pour la santé, et une étude de Science and Golf IV : Actes du Congrès Scientifique Mondial du Golf montre que le taux de mortalité des golfeurs est 40% inférieur (avec une espérance de vie de 5 ans) à celui de la population générale. Le contact avec l’air libre améliore la bonne humeur, la couleur du visage, nous rend plus actifs, et cela ne peut que nous plaire. Mais ne soyons pas malins, pas de chariot !

5) C’est un défi avec nous-mêmes, et génère des émotions fortes.
On ne sait jamais ce qui vous attend aujourd’hui sur le green, que ce soit une journée à Tiger Woods, ou des heures cauchemardesques, tout comme les premières balançoires. C’est un défi constant avec nous-mêmes et avec nos démons, et c’est là que réside toute sa beauté et toute sa méchanceté. Oui, parce que le golf n’est pas seulement un sport difficile, mais il est aussi terriblement mauvais. Et c’est pourquoi nous l’aimons, il exalte notre côté masochiste, même si dans un contexte où les règles doivent être respectées.