Quelle est l’origine de la calculatrice ?

Quelle est l’origine de la calculatrice ?

Nous avons tous utilisé la calculatrice pour étudier, travailler ou faire de petits calculs quotidiens. C’est un outil qui a survécu aux mobiles et aux tablettes, toujours présent tous les jours, grâce à ses utilités et ses avantages.

Il vous est probablement impossible de penser à toutes les fois où vous avez utilisé la calculatrice, mais pouvez-vous imaginer à quoi ressemblait la première calculatrice de l’histoire, telle que nous la connaissons aujourd’hui ?

Pour pouvoir parler de son origine, il faut remonter au XVIIe siècle, plus précisément à l’année 1623 où l’Allemand Wilhelm Shickard créa un appareil appelé horloge à calculatrice. À l’époque, cet outil ne permettait d’additionner et de soustraire que des nombres allant jusqu’à six chiffres.

Le prochain changement ne viendra que deux décennies plus tard, en 1642, par la main du mathématicien et physicien Blaise Pascal qui a conçu un outil plus élaboré capable de faire des multiplications et des divisions connues sous le nom de Pascalina. Ce nouvel outil fut utilisé pendant près de trois siècles, jusqu’à ce que, en 1902, James L. Dalton remplace les leviers de la machine par des boutons, ce qui en fait un outil plus fonctionnel.

Ce n’est qu’au milieu du XXe siècle que Pascalina a été remplacée par une autre calculatrice aux caractéristiques très différentes. Curt Herstark a créé la Curta qui est devenue la première calculatrice compacte. Ses dimensions réduites, lui permettaient de prendre d’une seule main, ce qui signifiait une augmentation des ventes.

Dans les années 1950, Casio a conçu la première calculatrice commerciale, la 14-A. Un dispositif innovant et révolutionnaire avec plus de 342 relais électriques capables de résoudre les opérations d’addition, de soustraction, de multiplication et de division avec un maximum de 14 chiffres.

C’est en 1965 que Casio lance la calculatrice 001, la première calculatrice électronique au monde avec fonction mémoire. Un an plus tard, Casio a commencé à commercialiser ses produits aux États-Unis et en Europe, ayant ainsi une présence sur le marché mondial. En raison de l’augmentation des ventes de Casio, un grand nombre de concurrents sont apparus, ce qui a donné lieu à ce qu’on a appelé la “guerre des calculatrices”.